émotion
Découvrir la Meuse
Ok
Ajouter à ma sélection Envoyer à un ou plusieurs ami(es) Imprimer Exporter cette page en pdf Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte

Accueil > Le temps de l'histoire > Du patrimoine rural aux églises remarquables > L'architecture lorraine

L'architecture lorraine

Village rue

Le village-rue, un type de village typiquement lorrain

C'est l'habitat groupé qui règne, héritage de vieilles pratiques collectives. Les maisons sont, le plus souvent, accolées les unes aux autres et forment le village-tas ou le village-rue. Le premier, comme son nom l'indique, n'a pas de plan régulier mais regroupe un enchevêtrement de petites rues. Le second est plus typiquement lorrain. De chaque côté de l'unique rue se déploient deux rangées de maisons mitoyennes. La rue paraît large car un vaste espace libre, souvent fleuri aujourd'hui, s'étend entre la chaussée et la rangée de maisons. C'était autrefois l'usoir. On y déposait son bois et son tas de fumier ; on y garait sa charrue, puis plus récemment son tracteur.
Pour voir de beaux exemples de villages-rue vous pouvez vous rendre à Hannonville-sous-les-Côtes, Combres-sous-les-Côtes, Taillancourt, Troyon et Troussey.
Maison lorraine

La maison lorraine

Sur les maisons, on remarque surtout la grande porte charretière de la grange, beaucoup plus importante que la porte d'entrée. En fait, ces fermes s'étendent en profondeur jusqu'au jardin ou l'écurie et l'étable font suite à la grange. Dans l'enfilade des pièces du logement, la cuisine, souvent sans fenêtre, est traditionnellement placée entre les deux chambres, l'une sur rue et l'autre sur jardin, pour mieux les chauffer. Afin d'apporter de la lumière dans la cuisine on y mettait une flamande, un puits de lumière ouvert à travers la toiture.
Enfin une imposante charpente soutient le toit d'une maison beaucoup plus vaste qu'elle n'en à l'air.
Les éco-musées de Jouy-sous-les-Côtes et d'Hannonville-sous-les-Côtes vous feront découvrir l'intérieur et l'extérieur d'une maison lorraine.
Maison à pans de bois

Les maisons à pans de bois

Cette technique de construction, qui n'apparaît en Meuse qu'à la fin du XIVème siècle, s'est largement répandue dans les pays très boisés. L'ouest du département possède encore de beaux édifices.
La Meuse possède deux types d'architecture à pan de bois.
Le premier se trouve autour de Revigny-sur-Ornain : Les maisons ont un rez-de-chaussée en pierre de taille provenant des carrières de Brillon ou de Savonnières. Il supporte un étage ou deux en encorbellement à pans de bois reposant sur abouts de solives ou sablière. La partie sous corniche est souvent traitée en croix de Saint-André. Le pignon est protégé du vent et de la pluie par un bardage bois, constitué de planches jointives et tasseaux de couvre-joints. Quatre communes possèdent les plus belles maisons. Bar-le-Duc, maison du XVème siècle située au numéro 25 place Saint-Pierre. Mognéville, maison des XVIème et XVIIème siècles, située 15 Rue Robert Rouy, dans la rue principale. Contrisson, maison des XVIème et XVIIIème siècles située à proximité de l'église, 9 Rue Simon. Ancerville, maison dont l'origine remonte vraisemblablement au XIVème siècle, située 32 Rue du Château.
Le second type se trouve autour de Beaulieu-en-Argonne : La maison, toute en longueur, est construite sur un mince solin en brique pleines ou en gaize, pierre locale ; le corps du bâtiment est entièrement en bois de conception récente. Le corps de ferme à large façade est couvert de deux larges pans débordants en tuiles creuses traditionnelles ; un grand auvent de toiture charpenté vient protéger la façade en bois réalisée de planches et tasseaux de couvre-joints. Les pignons sont aussi protégés par un bardage de planches jointives, recouvertes de tasseaux de bois faisant office de couvre-joints. Les plus beaux exemples de ce type d'architecture se trouvent à Brizeaux. Ce sont deux fermes argonnaises typiques du XIXème siècle présentant un art constructif certain. L'une est située 18 Grande rue, l'autre 2 Rue de Verdun.

Comité Départemental du Tourisme de la Meuse - site officiel
33 Rue des Grangettes - 55000 BAR LE DUC - Tél. : + 00 33 (0)3 29 45 78 40 - Fax : + 00 33 (0)3 29 45 78 45
Copyright 2008 CDT Meuse - Mentions légales
www.meuse.fr